Valorisation agricole et aménagement des zones de bas-fonds et petites plaines inondables en Afrique de l’Ouest

Pourquoi la valorisation agricole et aménagement des zones de bas-fonds et petites plaines inondables en Afrique de l’Ouest ?

Les zones de bas-fonds tropicaux constituent un milieu particulier, avec de fortes potentialités de valorisation agricole en lien avec des disponibilités en eau, de fertilité et de nombreuses fonctions écosystémiques. Outre leur potentiel agricole, les bas-fonds assurent diverses fonctions économiques, écologiques et sociales

Riches en biodiversité, ces zones jouent un rôle important pour le pâturage en toutes saisons, la fourniture de bois et produits de cueillette et l’alimentation en eau du bétail, des usages domestiques et artisanaux. Ils contribuent fortement à la sécurité alimentaire et la stabilisation monétaire des ménages. Pourtant moins d’un tiers de ces zones stratégiques représentant environ une dizaine de millions d’hectares en Afrique est actuellement cultivée. Les bas-fonds présentent en effet des contraintes spécifiques liées à leur taille réduite, à une ressource en eau irrégulière et présentant des risques d’inondation. Ces particularités ont des implications sur les modes d’intervention du développement et les choix d’aménagement à proposer et militent pour une approche d’ingénierie renouvelée. Ces constats fondent notre choix d’avoir une action traitant des bas-fonds en Afrique de l’Ouest

Que faisons-nous?

A partir de la capitalisation d’expériences, nous tendons à produire de nouvelles connaissances afin d’améliorer les programmes et projets d’aménagement de bas-fonds. Nous visons particulièrement une meilleure compréhension de la diversité des situations de bas-fonds comme par exemple les caractéristiques intrinsèques du bas-fonds dans son bassin versant, les modèles d’aménagements ou les systèmes de production et filières
Nous nous focalisons également sur les aspects socio-organisationnels tel que le montage institutionnel des projets ou l’enchevêtrement des organisations sociales et le compromis entre développement agricole et multiusages des ressources des bas-fonds

Nos zones d’études sont les zones de bas-fonds et petites plaines inondables en Afrique de l’Ouest

Pour aller plus loin

Vous pouvez prendre connaissance de la Note de cadrage