Les Sociétés d‘Aménagement et de Gestion de l’Irrigation en Afrique de l’Ouest

Pourquoi les Sociétés d‘Aménagement et de Gestion de l’Irrigation en Afrique de l’Ouest?

Les Sociétés d’Aménagement et de Gestion de l’Irrigation (SAGI) sont un acteur majeur de l’irrigation en Afrique de l’Ouest. Elles servent de relais entre les ministères sectoriels en charge de l’irrigation des pays et les irrigants dans les grands périmètres dits « publics » qui sont généralement cogérés par les SAGI (administration de l’irrigation) et les usagers souvent organisés en associations et/ou groupement de producteurs. Les SAGI sont les héritières d’une longue histoire commencée à la période coloniale ou à l’indépendance des pays Africains. Elles ont vu leurs missions évoluer de façon significative au cours du temps, notamment du fait des critiques dont elles ont fait l’objet en ce qui concerne leurs capacités à gérer les périmètres dont elles avaient la charge afin de soutenir le développement d’une agriculture irriguée productive tout en étant consommatrice efficiente de ressources en eau. Il s’agit aujourd’hui de mener des réflexions collectives sur le futur de ces organisations et de réinventer la place à leur donner dans un secteur en profonde mutation

Que faisons-nous?

Depuis le début du COSTEA en 2013, nous participons et facilitons le travail de réflexion mené entre 11 SAGI dans 6 pays de l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (BAGREPOLE et AMVS au Burkina Faso, Office du Niger, ODRS, OPIB et ORS au Mali, SONADER en Mauritanie, ONAHA au Niger, SAED et SODAGRI au Sénégal, et ANADER au Tchad), les agriculteurs-irrigants et leurs organisations, les collectivités locales (communes), les structures professionnelles et les ONG impliquées dans l’agriculture irriguée, et intervenant dans les zones d’action de ces 11 SAGI

Les structures publiques, maîtres d’ouvrages et gestionnaires des grands systèmes hydroagricoles, et leurs partenaires sur ces territoires peuvent ainsi se doter des méthodes et des outils qui leur permettent d’être des acteurs majeurs de l’Initiative pour l’Irrigation au SAHEL, et ainsi de contribuer significativement à l’atteinte des objectifs de la Déclaration de Dakar d’octobre 2013. Au niveau des SAGI nous étudions spécifiquement 4 thématiques : le transfert de gestion aux irrigants dans les Zones d’action SAGI ; la gestion du foncier irrigué dans les Zones d’action SAGI ; l’implication des SAGI dans l’organisation des filières et le rôle de Maitrise d’ouvrage des SAGI